Humus numericus

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

R, Spip et autres

Mot-clé - vidéo

Fil des billets

samedi 13 octobre 2007

Boards of Canada

Je redécouvre en ce moment un groupe de musique électronique nommé Boards of Canada, dont je trouve la production plutôt envoutante.

Je suis tombé sur une vidéo en ligne (qui semble être la seule qu'ils aient réalisé à ce jour) accompagnant le morceau Dayvan Cowboy de l'album The campfire headphase. J'ai vraiment accroché à l'ambiance qui se dégage de l'association entre la musique et les images, et je ne résiste donc pas à la tentation de vous la proposer là tout de suite, même si ça m'obllige à mettre du Flash sur ce site pour la première fois, chose pour laquelle je ferai pénitence en récitant quatre GPL et cinq BSD :

Les images de la première moitié du clip sont plutôt impressionnantes, et on se demande si c'est vrai ou pas. Et bien ça m'a permis de découvrir un truc dont je n'avais jamais entendu parler jusque-là : les images en question sont tout à fait réelles, elles ont été tournées en 1960 lors du saut en parachute le plus haut de l'histoire. Il a été effectué par Joseph Kittinger suite à une ascension à plus de 31 kilomètres d'altitude dans un ballon à hélium. Et une fois à cette altitude, c'est à dire à peu de choses près dans l'espace, qu'a-t-il fait ? Et bien il a sauté, établissant par la même occasion plusieurs records proprement hallucinants. D'après Wikipedia :

le 16 août 1960, il saute d’une altitude de 31 300 mètres, effectuant une chute libre de 4 minutes et demie (il ouvrit son parachute à 5 500 mètres) avec une pointe de vitesse de 988 km/h. Il battit ainsi simultanément 4 records : La plus haute ascension en ballon, le saut en parachute le plus haut, la plus longue chute libre et la plus grande vitesse atteinte par un être humain dans l’atmosphère. Selon Joseph Kittinger, il aurait franchi le mur du son lors de ce dernier saut. Cela n’est pas formellement établi, mais les différentes mesures effectuées alors varient de 988 à 994 km/h, soit plus de mach 0,9.

Et le tout a été filmé à l'aide de caméras placées dans le ballon, et sur Kittinger lui-même. D'où les images quasiment irréelles de la vidéo précédente.

Voilà, et si jamais la musique de Boards of Canada vous plaît, voici une deuxième vidéo, réalisée par un fan, et qui illustre assez bien également l'ambiance (très différente) d'un autre morceau que j'apprécie beaucoup (You could feel the sky de l'album Geogaddi). Il s'agit d'une copie en local de l'original mis en ligne par dredd1971 sur Youtube :

mardi 2 août 2005

Avidemux

Ayé ! J'ai enfin trouvé le logiciel qu'il me fallait pour bidouiller un peu de vidéo sous mon Linux. Je ne parle pas de montage ou d'effets spéciaux de transition en fondu au noir, mais plutôt de compression, conversion, redimensionnement, rotation, etc. etc. Et en plus ce petit bijou fonctionne avec une interface graphique, ce qui est quand même bien pratique quand on n'a pas trop envie d'apprendre par coeur les options des lignes de commande de mplayer et de transcode.

Le logicel en question porte le doux nom d'Avidemux, et il permet l'import depuis de nombreux formats, l'édition de la vidéo avec suppression de passages, puis sa conversion via des tas de codecs dont les plus répandus, DivX4, Xvid, Ogg, Mp3, etc. etc. Et la conversion peut se faire via tout plein de filtres qui permettent le redimensionnement, la rotation (super pratique quand vous avez tourné votre vidéo avec l'appareil numérique à la verticale) et des tas de machins que je sais même pas ce que ça fait. Pour la conversion, vous pouvez le faire en deux passes, indiquer la taille désirée ou le bitrate, etc.

Bref, c'est super complet, pratique et facile d'installation. Pour les heureux debianeux qui ont installé les sources.list de Christian Marillat :

apt-get install avidemux

vendredi 13 mai 2005

Editer ou monter une vidéo déjà existante sous Linux

Je suis très loins d'être un spécialiste, mais il existe plusieurs logiciels sous Linux qui permettent de faire du montage et autres éditions/modifications de vidéos. Les plus connus sont sans doute Kino et Cinelerra. Ces deux logiciels prennent en entrée des vidéos au format DV, ce qui est très bien lorsqu'on a une caméra numérique. Mais quand on n'en a pas et qu'on veut juste retoucher une vidéo déjà existante en MPEG4 ou autre ? Ben il faut convertir le fichier (avi, mpeg, etc.) au format DV. J'avais cherché un moyen pendant un moment sans succès, mais une solution a récemment été donnée suite à un journal de Ploum sur linuxfr.

Cette solution utilise mencoder et tient en une ligne :

 mencoder -vf scale=720:576 -ovc libdv -oac pcm input.avi -o output.avi

mardi 9 novembre 2004

Encoder une vidéo en XviD ou DivX sous Linux

Ceux qui possèdent un appareil photo numérique avec fonction vidéo se sont sans doute déjà posé la question de savoir comment compresser les films de leur fille, de leur grand-mère ou de leur hamster pour les mettre sur leur page perso. Ça n'est pas mon cas (j'ai pas d'appareil), mais comme j'ai des copains sympas qui en font pour moi de temps en temps, je me suis posé la question quand même.

Bref, si vous êtes sous debian et que vous souhaitez utilisermencoder (l'encodeur de mplayer), la démarche est la suivante. Il faut déjà rajouter la source de paquets de Christian Marillat dans votre /etc/apt/sources.list à l'aide de la ligne suivante (si vous êtes en testing) :

deb ftp://ftp.nerim.net/debian-marillat/ testing main

Attention, certains paquets de ce dépôt ne sont pas libres, et peuvent donc "contaminer" votre debian. Vous voilà prévenu.

Ensuite, faites un :

# apt-get install mencoder-686 libavcodec2

Vous pouvez changer le 686 en 586 ou k6 et installer d'autres codecs si vous le souhaitez. Ensuite, la marche à suivre pour encoder est très bien expliquée là :

http://www.mplayerhq.hu/DOCS/HTML/fr/mencoder.html

En gros, pour encoder un fichier en MPEG4, ça se passe en deux fois :

$ mencoder fichier_in.avi -ovc lavc -lavcopts vcodec=mpeg4:vpass=1 -oac copy -o fichier_out.avi
$ mencoder fichier_in.avi -ovc lavc -lavcopts vcodec=mpeg4:vpass=2 -oac copy -o fichier_out.avi

Si vous voulez d'autres formats d'encodage, tout est expliqué là :

http://www.mplayerhq.hu/DOCS/HTML/fr/menc-feat-enc-libavcodec.html

Le nombre d'options pour l'encodage est faramineux. Je vous laisse vous reporter à la page de manuel de mencoder pour plus d'infos (et bon courage !) ...