Humus numericus

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

R, Spip et autres

Mot-clé - musique

Fil des billets

samedi 13 octobre 2007

Boards of Canada

Je redécouvre en ce moment un groupe de musique électronique nommé Boards of Canada, dont je trouve la production plutôt envoutante.

Je suis tombé sur une vidéo en ligne (qui semble être la seule qu'ils aient réalisé à ce jour) accompagnant le morceau Dayvan Cowboy de l'album The campfire headphase. J'ai vraiment accroché à l'ambiance qui se dégage de l'association entre la musique et les images, et je ne résiste donc pas à la tentation de vous la proposer là tout de suite, même si ça m'obllige à mettre du Flash sur ce site pour la première fois, chose pour laquelle je ferai pénitence en récitant quatre GPL et cinq BSD :

Les images de la première moitié du clip sont plutôt impressionnantes, et on se demande si c'est vrai ou pas. Et bien ça m'a permis de découvrir un truc dont je n'avais jamais entendu parler jusque-là : les images en question sont tout à fait réelles, elles ont été tournées en 1960 lors du saut en parachute le plus haut de l'histoire. Il a été effectué par Joseph Kittinger suite à une ascension à plus de 31 kilomètres d'altitude dans un ballon à hélium. Et une fois à cette altitude, c'est à dire à peu de choses près dans l'espace, qu'a-t-il fait ? Et bien il a sauté, établissant par la même occasion plusieurs records proprement hallucinants. D'après Wikipedia :

le 16 août 1960, il saute d’une altitude de 31 300 mètres, effectuant une chute libre de 4 minutes et demie (il ouvrit son parachute à 5 500 mètres) avec une pointe de vitesse de 988 km/h. Il battit ainsi simultanément 4 records : La plus haute ascension en ballon, le saut en parachute le plus haut, la plus longue chute libre et la plus grande vitesse atteinte par un être humain dans l’atmosphère. Selon Joseph Kittinger, il aurait franchi le mur du son lors de ce dernier saut. Cela n’est pas formellement établi, mais les différentes mesures effectuées alors varient de 988 à 994 km/h, soit plus de mach 0,9.

Et le tout a été filmé à l'aide de caméras placées dans le ballon, et sur Kittinger lui-même. D'où les images quasiment irréelles de la vidéo précédente.

Voilà, et si jamais la musique de Boards of Canada vous plaît, voici une deuxième vidéo, réalisée par un fan, et qui illustre assez bien également l'ambiance (très différente) d'un autre morceau que j'apprécie beaucoup (You could feel the sky de l'album Geogaddi). Il s'agit d'une copie en local de l'original mis en ligne par dredd1971 sur Youtube :