Humus numericus

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

R, Spip et autres

Mot-clé - ion

Fil des billets

mardi 30 janvier 2007

Utiliser Gimp avec Ion3

Suite à la rédaction du document Introduction à Ion3, qui est, je le rappelle, un window manager totalement minimaliste mais diablement efficace, j'avais eu une petite controverse avec l'un des lecteurs du tutoriel pour savoir si Ion était adapté ou non à l'utilisation de Gimp. Le bougre en a même fait un article sur son blog.

Et ben il a fini par me convaincre. Une configuration semblable à celle qu'il présente est particulièrement pratique. Voici un petit guide pas à pas pour en mettre une en place.

Première chose à faire : créer un nouveau workspace. Pour cela, il vous suffit normalement de faire F9 et d'indiquer son nom : nous le nommerons ici gimpws. Par défaut, Ion crée un espace avec deux colonnes égales. Celle de gauche servira à la boîte à outils, celle de droite aux images. Vous pouvez modifier la taille respective des colonnes en utilisant Mod + bouton droit (remplacez Mod par la touche de votre config. Vous pouvez même rendre le cadre d'image flottant à gauche pour lui permettre de chevaucher la boîte à outils (clic droit sur le titre du frame, Tiling, Float split, at left.

Ensuite, nous allons donner un nom à ces frames pour les identifier. Sélectionnez celui de gauche, et tapez Mod + F3. A l'invite Lua code qui s'affiche, tapez la commande suivante :

mod_query.query_renameframe(_)

Ion vous demandez d'entrer le nom du frame : appelons-le gimptoolbox. Procédez de même avec le frame de droite et nommez-le gimpimage. La configuration de nos frames est terminée.

Reste à indiquer à Ion où afficher quoi. Nous allons le faire en utilisant des winprops, c'est à dire en rajoutant les lignes suivantes à la fin de notre fichier de configuration préféré (en général soit ~/.ion3/cfg_ion.lua, soit ~/.ion3/cfg_user.lua :

defwinprop {
  class="Gimp",
  role="gimp-startup",       
  target="gimpimage",
}
 
defwinprop {
  class="Gimp",
  role="gimp-tip-of-the-day",
  target="gimpimage",  
}

defwinprop {
   class="Gimp",
   role="gimp-image-window",
   target="gimpimage",
 }

defwinprop {
  class="Gimp",
  role="gimp-toolbox", 
  target="gimptoolbox",
}

defwinprop {
  class="Gimp",
  target="gimpws",
  float="true",
}

Que signifie tout ceci ? D'abord, on indique à Ion d'afficher la boîte de démarrage, l'astuce du jour et les images dans le frame nommé gimpimage. Ensuite, on lui dit de placer la boîte à outils dans le frame appelé gimptoolbox. Enfin, on lui dit d'afficher toutes les autres fenêtres de Gimp sous forme de fenêtres flottantes (utile pour tous les dialogues de config, de filtres ou d'effets).

Ainsi, lorsque vous lancez Gimp, vous pouvez le faire depuis n'importe où, vous serez sûr de le retrouver dans le workspace que vous venez de créer sans avoir à subir les barres de progression de chargement. Ensuite, vous disposez d'un grand espace pour visualiser et travailler sur l'image, et vous pouvez basculer l'image en plein écran avec un simple Mod + Return. Les fenêtres de config et d'outils s'affichent en flottant, ce qui permet de les déplacer pour ne pas masquer l'image. Et enfin, dernier avantage à mon avis, lorsque vous effectuez une capture d'écran d'une autre fenêtre depuis Gimp, celle-ci va automatiquement se placer dans le bon frame.

vendredi 5 août 2005

Introduction à Ion

Ion est un gestionnaire de fenêtres très dépouillé et orienté clavier, très efficace d'utilisation. Les fenêtres n'ont pas de décorations et s'organisent en cadres munis d'onglets qui recouvrent toute la surface de l'écran sans se recouvrir. Ceci permet une organisation très claire de l'espace qui est utilisé au maximum.

Une des forces de Ion est de supporter également les "bureaux flottants", plus proches de la manière dont fonctionnent les gestionnaires de fenêtres traditionnels, mais permettant quand même un fonctionnement à base d'onglets. Ceci permet d'utiliser des logiciels du type Gimp de manière aussi confortable que sous n'importe que autre WM.

Je me suis mis à Ion il y a environ deux mois, et j'y ai vraiment pris goût, au point que je ne suis plus retourné une seule fois sous WindowMaker. Je me suis donc dit qu'il pourrait être intéressant de rédiger une espèce d'introduction pour une personne désirant découvrir Ion de manière un peu plus conviviale que la simple page de manuel. Ce document contient la définition des concepts de base, une sorte de "visite guidée" ainsi que deux ou trois astuces ou fonctionnalités qui m'ont semblé intéressantes.