Bien évidemment, inutile de compter sur les grands médias pour avoir une information claire sur la situation à Gaza. Ceux-ci sont toujours aussi experts dans l'art de rendre les guerres propres et de mettre sur le même plan l'agresseur et l'agressé sous prétexte d'équité ou d'objectivité.

Il y a cependant quelques sources disponibles pour avoir une vision (d'horreur) "de l'intérieur" de ce qui se passe actuellement dans ce qui est sans doute la plus grande et la plus dense prison à ciel ouvert du monde. Certains blogueurs de Gaza parviennent encore à transmettre des informations, d'autres retransmettent des échanges téléphoniques tant que le réseau tient encore. C'est le cas par exemple de Laila El-Haddad, actuellement aux Etats-Unis et en contact fragile avec ses parents sur place :

En français, on trouvera des informations et des photos particulièrement dures sur le blog d'Ibn Kafka :

Global Voices Online permet d'avoir une synthèse de différents blogues. On lira en particulier les sélections et traductions d'Ayesha Saldanha :

Et en particulier les deux articles suivants :

Le deuxième article est disponible en français :

Enfin, un blog a été mis en place par des groupes israéliens de défense des droits de l'Homme (dont B'Tselem) pour recenser les victimes civiles de ce massacre :

Face à tous ces récits, ces hommes, ces femmes et ces enfants terrorisés, mutilés, massacrés, face au soutien direct des Etats-Unis à cette atrocité, face au discours de notre président rejetant la responsabilité de ce qui arrive sur le Hamas, face à tout cela, je reste perplexe et j'hésite.

Dois-je vomir ou pleurer ?